Classement Pisa : Pour la PEEP, il y a urgence à « repenser l’Ecole »

Classement Pisa : Pour la PEEP, il y a urgence à « repenser l’Ecole »

Le 3 décembre 2013

 

 

Classement Pisa :

 

Pour la PEEP, il y a urgence à « repenser l’Ecole »

 

 

L’Ecole française perd trois places dans l’étude Pisa (Programme international pour le suivi des acquis des élèves), menée par l’OCDE, et se positionne au 25ème rang sur 65 pays (à la 18ème sur les 35 membres de l’OCDE).

 

Pisa dresse, depuis treize ans (l’an 2000), le portrait d’une Ecole française dont les résultats ne progressent guère, voire régressent, où les écarts entre les élèves les plus performants et ceux en difficulté se creusent. Avec les mathématiques comme point faible, les résultats de 2012 marquent une baisse, faisant passer la France tout juste dans la moyenne des pays de l’OCDE.

 

L’Ecole française : une Ecole repliée sur elle-même qui peine à prendre en charge les élèves les plus fragiles.

 

Des programmes lourds que survolent les élèves ; un collège à l’enseignement uniforme peu adaptable aux difficultés des élèves ; une évaluation des élèves peu motivante ; une institution qui croule sous les injonctions et une gouvernance trop centralisée… voilà énumérés quelques maux de notre Ecole.

 

Pour la PEEP, l’urgence est de repenser notre Ecole, son organisation, ce qui se passe dans la classe et sa relation aux parents. D’aller au-delà des réformes, des adaptations et des modifications de quelques circulaires pour enfin faire progresser tous les élèves.

 

Cette ambition complexe pour l’Ecole, que nous partageons tous, ne pourra se faire que dans la concertation et l’écoute de tous les acteurs de la communauté éducative.

 

La PEEP tient à rappeler également l’importance du lien entre une meilleure réussite des élèves et l’implication des familles dans l’Ecole. Les équipes pédagogiques et les familles doivent s’allier afin de mieux accompagner l’élève dans sa scolarité.

 

La PEEP milite depuis longtemps pour une Ecole plus ouverte et bienveillante dans le seul intérêt des élèves.