Crise sanitaire : aménagements en lycée

Crise sanitaire : aménagements en lycée

 

Le 6 novembre 2020

Crise sanitaire : aménagements en lycée

Faisant suite aux demandes diverses émanant notamment d'une partie des personnels de l'éducation, le ministre de l'Education nationale a annoncé le 5 novembre des mesures d’aménagement "hybride" des lycées, avec possibilité de faire cours 50 % en présentiel et 50 % en continuité pédagogique à domicile. Malgré cela, des syndicats maintiennent leur appel à la grève du 10 novembre prochain, demandant notamment que les collèges puissent bénéficier des mêmes mesures.

 

Jean-Michel Blanquer est revenu ce jour sur ces décisions estimant qu’elles permettent à "chaque établissement d’établir son protocole, car chaque établissement est particulier". Il souhaite néanmoins que les lycées, dans l'idéal, quand ils le peuvent, "gardent 100 % des élèves, 100 % du temps".

 

En dépit de la mobilisation de nombreuses bonnes volontés, les conditions de déploiement de la continuité pédagogique lors du premier confinement avaient été marquées par de très fortes disparités selon les territoires, les établissements, les enseignants et les familles. Cela avait contribué à générer un accroissement des situations de décrochage scolaire, de détresse morale et de tensions familiales.

 

A la PEEP, nous demandons que dans les établissements qui feront le choix d'un 50/50, la mise en place de la continuité pédagogique se fasse dans des conditions (notamment pédagogiques, organisationnelles et matérielles) qui garantissent de manière effective que tous les élèves bénéficient d'une prise en charge efficace et de qualité.

 

Télécharger le CP