Education prioritaire : c’est un bon début

Education prioritaire : c’est un bon début

Le 16 janvier 2014

 

 

Education prioritaire : c’est un bon début

 

 

Voilà trente ans que les « réformes » des zones prioritaires se succèdent sans résultat, avec pourtant les mêmes objectifs : l’amélioration des conditions d’enseignement, l’accompagnement des équipes pédagogiques, le renforcement des liens avec les parents, et surtout en point de mire, rendre possible la réussite scolaire pour tous les élèves des établissements situés dans ces zones.

 

Le ciblage des mesures et des moyens associés aux réseaux d’éducation prioritaire les plus en difficulté est une mesure indispensable pour y parvenir. Néanmoins un autre levier essentiel est la restauration de la confiance entre tous les acteurs de la communauté éducative, à tous les niveaux. Les élèves doivent croire en leur école et en l’avenir qu’elle peut leur offrir. De même les parents doivent pouvoir exprimer leurs exigences vis-à-vis de l’institution scolaire.

 

La PEEP espère que cette énième refonte va réellement modifier les choses même si elle n’aborde pas la question des contenus pédagogiques et des programmes scolaires qu'il faudrait adapter aux élèves en difficulté.