La PEEP favorable à une réforme du bac

La PEEP favorable à une réforme du bac

Le 17 Juin 2013

Pour la PEEP, la réforme du Baccalauréat est bien un sujet d’actualité et les parents

dans leur ensemble en sont convaincus.

Ainsi, le questionnaire PEEP réalisé à la rentrée 2012 faisait apparaître que 59% des

parents y étaient favorables. Et pour 75 % d’entre eux le BAC devrait être au mieux

composé d’épreuves terminales et de contrôle continu.

Pour la PEEP, le Baccalauréat est devenu un examen lourd à organiser dont la valeur

certificative est faible.

Nul besoin d’évoquer les heures de cours perdues consécutives à l’organisation des

épreuves écrites comme orales.

En effet, dès le mois d’avril, les établissements scolaires sont mobilisés par les

épreuves des options puis par l’organisation des écrits, ce qui fait quasiment un mois

de cours en moins.

A cela s’ajoute la lourdeur de l'organisation du baccalauréat, accrue par la

multiplication des épreuves. En effet, le bac de nos jours représente près de 4 000

sujets, et au moins autant de risques d’erreurs dans les énoncés. C'est aussi 4

millions de copies et 170 000 examinateurs et correcteurs, ce qui complexifie la

nécessaire harmonisation des notes.

Pour la PEEP, il faut réduire le nombre d’épreuves terminales tout en augmentant

leur valeur certificative.

Ainsi, les épreuves devraient faire davantage appel à la réflexion et à la mobilisation

des connaissances sur des sujets larges voire interdisciplinaires plutôt que d’être

principalement un contrôle des acquis.

L’introduction d’une part de contrôle continu dans cet examen terminal comme pour

le diplôme national du brevet doit être explorée. La PEEP rappelle qu’actuellement les

élèves sont sélectionnés dans les filières de l’enseignement supérieur sur leurs notes

de première et de terminale et non sur leurs résultats au baccalauréat. Néanmoins,

une réflexion sur la définition d’un véritable référentiel d’évaluation devrait être

menée afin d’instaurer une cohérence dans le système de notation.

Ainsi, la PEEP demande au ministère que s’ouvrent des discussions sur une réforme

du bac avec tous les membres de la communauté éducative, afin de rendre à cette

épreuve terminale toute sa valeur.

La PEEP souhaite réussite à tous les lycéens qui passent leur bac !