La sobriété énergétique ne peut se faire au détriment de la santé et de l’avenir des élèves

La sobriété énergétique ne peut se faire au détriment de la santé et de l’avenir des élèves

 

Paris, mercredi 30 novembre 2022 

La sobriété énergétique ne peut se faire au détriment de la santé et de l’avenir des élèves

À l’approche de l’hiver et de la baisse significative des températures, la Fédération des Parents d’Elèves de l’Enseignement Public (PEEP) souhaite rappeler aux collectivités locales que la santé et l’avenir des élèves ne peuvent être une variable d’ajustement pour lutter contre la crise énergétique et l’inflation.

Les parents sont des citoyens comme les autres et feront évidemment leur part d’effort, mais des conditions environnementales compatibles avec les enseignements doivent être respectées dans les établissements scolaires. Il est inenvisageable de voir des élèves passer plusieurs mois dans les salles de cours avec leurs manteaux et grelottants.

Fournir une polaire par élèves pour compenser l’absence de chauffage suffisant pendant plusieurs mois, comme l’ont annoncé certaines collectivités, est aberrant et révèle à quel point celles-ci sont éloignées de l’école et des établissements d’enseignement bien qu’ils en aient la responsabilité.

Nous regrettons qu’un guide de sobriété énergétique des écoles et établissements scolaires ai été élaboré par le ministère de l’Éducation nationale sans y associer les parents d’élèves. Il est nécessaire de tenir compte des spécificités et de l’usage de chaque salle de chaque établissement en lien avec les équipes pédagogiques et les familles. Il sera également nécessaire de tenir compte des besoins spécifiques des élèves.

Avoir une température suffisante dans les classes pour travailler, sans devoir conserver son manteau ou porter des gants, est essentiel pour permettre une transmission des savoirs dans de bonnes conditions.

La Fédération PEEP refuse que le poids de la crise énergétique et l’inflation pèsent sur les élèves.

Elle demande aux collectivités de prendre leurs responsabilités en protégeant la santé et l’avenir des enfants.