Promesse présidentielle de classes à 24 élèves en primaire : La Peep demande que les engagements soient tenus

Promesse présidentielle de classes à 24 élèves en primaire : La Peep demande que les engagements soient tenus

Paris, le 15 février 2021

 

Promesse présidentielle de classes à 24 élèves en primaire :

 

la Peep demande que les engagements soient tenus

 

 

Comme chaque année à la même époque, les Directions des Services Départementaux de l'Éducation Nationale (DSDEN) réunissent les Conseils Départementaux de l’Education Nationale (CDEN) pour les consulter sur la carte scolaire du 1er degré avant qu’ils ne prennent un arrêté.

 

Partout en France de nombreuses classes ferment dans le 1er degré, au risque de surcharger les classes restantes à la rentrée de septembre 2021.

 

En avril 2019, le Président de la République s’était engagé à ce que d’ici la fin de son mandat, les effectifs de toutes les classes de grande section de maternelle, de CP et de CE1 hors éducation prioritaire (dont le dédoublement des classes était déjà décidé) soient réduits pour atteindre au maximum 24 élèves par classe. L’objectif étant d’améliorer les conditions d’apprentissage des élèves, de favoriser ainsi la réussite de tous et le vivre ensemble. La PEEP avait salué cette décision.

 

Or, au vu des cartes scolaires proposées, un grand nombre de départements semblent être dans l’incapacité de tenir cette promesse à la rentrée scolaire de septembre 2021, la dernière de ce quinquennat. Des postes d’enseignants ont été créés mais peinent à être pourvus et malgré les efforts, les moyens attribués aux différentes académies ne semblent pas en mesure de remplir cet objectif essentiel.

 

La PEEP appelle le ministère de l'Education nationale à mettre tout en œuvre pour tenir les engagements du Président de la République, en allouant les moyens nécessaires afin qu'ils soient honorés dès septembre prochain.

 

Télécharger le CP