Réforme du collège : On est sur la bonne voie

Réforme du collège : On est sur la bonne voie

Depuis 35 ans, les rapports et les propositions pour réformer le collège unique s’accumulent, sans résultats significativement positifs. La réforme du collège était attendue par les parents qui, depuis de nombreuses années, observaient ce collège qui ne parvient pas à aider les élèves les plus en difficulté. Mais celle-ci n’a pas véritablement répondu aux attentes des parents.

 

La possibilité que les classes bi-langues puissent être ré-ouvertes, sans condition de continuité avec le primaire, répond pleinement à une forte demande parentale que chaque collège puisse élaborer un projet d'établissement selon les spécificités et besoins propres au contexte local. Si la possibilité qui est offerte de réintroduire les sections européennes au sein des collèges répond à nos attentes, nous appelons toujours à une refonte plus large de l’enseignement des langues vivantes du primaire au lycée.

 

La PEEP avait accueilli favorablement l’introduction d’enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) qui pourraient donner du sens aux apprentissages, les rendant plus concrets. Ces enseignements devraient modifier la manière d’aborder des sujets et faire travailler les élèves de manière plus collective. Il est donc important de ne pas les abandonner, même s'il faut reconnaître que leur caractère obligatoire a pu causer de très grosses difficultés dans leur mise en œuvre. Il faut donc maintenant veiller à les valoriser pour leur redonner une vraie place sans en faire un sujet de crispation.

 

Pour la PEEP, la question de l’accompagnement des élèves est cruciale et appelle à une réforme des dispositifs. Elle souhaite également que l’aide personnalisée apparaisse plus nettement dans les emplois du temps des élèves, pour une plus grande visibilité auprès des familles.