Rythmes scolaires : Les difficultés sont toujours là… et les parents aussi !

Rythmes scolaires : Les difficultés sont toujours là… et les parents aussi !

Le 10 février 2014

 

 

Rythmes scolaires :

 

Les difficultés sont toujours là… et les parents aussi !

 

 

Alors que les Conseils Départementaux de l’Education Nationale se réuniront très prochainement pour entériner les différentes organisations du temps scolaire des communes sur leurs territoires, les difficultés de mise en œuvre sont toujours bien présentes.

 

  • Le niveau de l’aide de l’Etat au financement des activités périscolaires et sa pérennité sont toujours en suspens ;

 

  • La difficulté de recrutement d’animateurs est toujours cruciale, voire insoluble, dans certains territoires ;

 

  • La possibilité d’une restauration scolaire ouverte à tous le mercredi midi représente une réelle difficulté organisationnelle et financière ;

 

  • L’application de la réforme à l’école maternelle est plus que jamais controversée…

 

  • La nécessaire complémentarité des temps d’école et de « périscolaire » demeure aussi complexe à réaliser.

 

  • Sans oublier l’absence de consultation des parents d’élèves dans le cadre de l’aménagement du temps.

 

C’est dans ce contexte qu’une fois encore, les parents d’élèves ont souhaité porter leur voix en manifestant samedi dernier dans différentes régions.

 

Alors que l’acte III de la décentralisation se profile – avec pour objectif, entre autres, d’accroître le lien de proximité entre les citoyens et leurs collectivités –, la réforme des rythmes est l’expression d’un Etat centralisateur très éloigné des problématiques locales des territoires.

 

La PEEP demande au ministre de l’Education nationale d’entendre la voix des parents, des enseignants et des maires en tenant compte de la démocratie locale.

 

Elle souhaite une réécriture du texte prenant en considération la diversité des territoires français et la volonté des acteurs de terrain… Plus de liberté pour plus de proximité !