Composition

Le comité comprend 21 membres :

André ANTIBI

Professeur des universités, inventeur du concept de « Constante macabre », auteur de nombreux

ouvrages sur la question de l’évaluation du travail des élèves par une démarche de « contrat de

confiance »

Jean-Louis AUDUC

Historien, ancien responsable de centre de formation d’enseignants, auteur de manuels scolaires et

d’ouvrages concernant l’éducation à la citoyenneté, la laïcité et les relations parents-enseignants.

Alain BENTOLILA

Professeur des universités à Paris- V Descartes, spécialiste des questions d’apprentissage de la lecture

Jordan BOISSIERE

Étudiant, animateur de l’Association française de promotion de la santé scolaire et universitaire

Alain BOISSINOT

Agrégé de lettres classiques et docteur en littérature française. Enseignant. Inspecteur général de

l'Éducation nationale. Ancien directeur de cabinet du ministre de la Jeunesse, de l'Éducation nationale

et de la Recherche. Ancien recteur. Ancien président du Conseil supérieur des programmes

Marie CHOQUET

Chercheuse, psychologue, biostatisticienne et épidémiologiste à l’INSERM

Corinne OTTOMA NI -CROC

Animatrice du Mouvement de lutte contre la constante macabre

Philippe DAVIAUD

Ancien CPE, ancien responsable de la formation des CPE à l’IUFM de Paris, auteur de nombreux

ouvrages sur la vie scolaire

Emmanuel DAVIDENKOFF

Journaliste

Yann DUBURE

Co-président de l’Association Nationale des Conseillers Principaux d’Education (ANCPE)

Marie-Carmen DUPUY

Ancienne responsable parents d’élèves, ancienne animatrice des modules de formation parents/enseignants à l’IUFM de Créteil.

Paola DUSI

Professeur à l’Université de Brescia (Italie), auteur de plusieurs ouvrages sur « La coresponsabilità tra scuola e famiglia »

Éric DUGAS

Professeur des universités à l’Université de Bordeaux

Christine FOCQUENOY

Conseillère principale d’éducation, Formatrice à l’ESPE Nord-Pas-de-Calais. Doctorante en Sciences de l’Éducation

Jacques FORTIN

Professeur honoraire de la faculté de médecine de Lille. Pédiatre, diplômé de santé publique et des

sciences de l’éducation, spécialiste de comportements de l’enfant.

Caroline GENET

Médecin scolaire

Ghislaine HUDSON

Ancienne chef d’établissement, médiatrice académique de l’Education nationale.

Gérard LAUTON

Maître de conférences à l’Université Paris-Est Créteil, ancien responsable national d’un syndicat de

l’enseignement supérieur.

Claire LECONTE

Professeur émérite en psychologie de l’Education à l’Université de Lille III. Chercheuse en

chronobiologie. Spécialiste des temps et des rythmes de l’enfant. Auteure de « Des rythmes

de vie aux rythmes scolaires : Une histoire sans fin »

Gilbert LONGHI

Ancien chef d’établissement, auteur de nombreux ouvrages et articles sur le décrochage scolaire

Benoît PIGÉ

Professeur agrégé des Universités en Sciences de Gestion, enseignant à l’Université de Franche-

Comté,auteur de « révélateurs d’humanité », un ouvrage sur les personnes trisomiques

Dominique SENORE

Ancien inspecteur de l’éducation nationale responsable des formations spécialisées à l’ESPE de

l’académie de Lyon, chargé de mission auprès de Philippe Meirieu, vice-président délégué à la

formation tout au long de la vie à la région Rhône-Alpes, auteur d’articles et d’ouvrages

sur les relations famille/école.

 

Pour Jacques FORTIN

Jacques Fortin est mort début décembre 2015.

Il était médecin pédiatre en santé publique, professeur honoraire des universités (sciences de l’éducation).

Il a beaucoup travaillé sur le climat scolaire et les relations école/familles. Il a notamment animé les groupes GASPAR (groupe académique de soutien et de prévention des adolescents à risque) à partir de 1989 dans l’académie de Lille. Ces groupes ont été les premiers à travailler à diminuer la violence scolaire à l’école et ont été des inspirateurs de bien des initiatives dans les années 2000. Comme le dit l’association des médecins conseillers techniques de l’éducation nationale « La santé à l’école du XXIème siècle a perdu un de ses pères »…Jacques Fortin était un membre actif du comité de réflexion familles/école. Il apportait ses connaissances et ses compétences dans chaque réunion. Il avait écrit dans le numéro 1 de la revue du comité.