La force d'un mouvement national

La Fédération PEEP représente les parents d'élèves dans toutes les instances de concertation où ils ont une place. 
Elle regroupe plus de 5 000 associations affiliées et leur permet de défendre les intérêts des élèves et des parents sur le terrain.

Son action repose sur des principes qui mettent l'élève au coeur des débats et reconnaissent les parents comme premiers éducateurs de leur enfant.

 

 

Projet associatif 2016-2017

Assemblé Générale - Samedi 4 juin 2016 à Paris

 

L’engagement des parents au cœur de l’Ecole,

Nous, parents et responsables de la PEEP, nous engageons

 

 

POUR UNE PLACE DE L’ÉLÈVE DANS LA SOCIÉTÉ

 

Les parents estiment que la réussite scolaire ne dépend pas seulement du capital académique, mais aussi de la capacité de l’enfant à avoir confiance en lui, à se sociabiliser, et à poser un regard critique sur les choses.

 

Aussi, les responsables PEEP s’engagent pour une Ecole des savoirs, mais également des savoir-faire et savoir-être fondamentaux.

 

Un rythme respectueux des élèves dans les écoles primaires

La réforme des rythmes scolaires a bouleversé la vie dans les écoles. D’une réforme du temps scolaire, nous sommes parvenus à une réforme du périscolaire. 

La PEEP demande qu’une évaluation lucide et sincère soit réalisée avec les représentants de parents d’élèves de ces aménagements du temps scolaire.

Les élèves de l’école maternelle peinent avec ces nouveaux rythmes. Ils sont fatigués et souvent désorientés par la multiplication des adultes les encadrant. La PEEP demande que les écoles maternelles soient exclues de cet aménagement.

 

Une évaluation juste et motivante, qui apprend la confiance en soi

L’élève doit être valorisé par des évaluations plus motivantes. L’Ecole doit repenser l’évaluation qui jalonne les apprentissages, sortir de l’évaluation-sanction, prendre en compte les difficultés et apprendre comment les surmonter, valoriser les progrès et les talents, tels sont les principes d’une évaluation bienveillante, formative et formatrice plutôt que simplement certificative telle qu’elle est encore pratiquée actuellement. 

Un comité dans chaque établissement se doit d’harmoniser ces évaluations et la notation.

 

Des programmes plus lisibles et compréhensibles qui guident les apprentissages

Ils doivent être organisés en continuum pédagogique des classes de maternelle à celles du collège pour pouvoir guider les élèves dans leur apprentissage. Ils doivent être en corrélation évidente avec les attentes du socle commun de connaissances, de compétences et de culture pour être plus lisibles et compréhensibles pour les élèves et leurs parents.

 

Une Ecole qui forme et responsabilise les citoyens de demain 

Elle doit encourager et former les enfants à devenir des citoyens engagés, responsables, sociables, qui ont confiance en eux et sont dotés d’un esprit critique. 

Les instances de responsabilisation, telles que les conseils des élèves, doivent être davantage développées et prises en compte.

La PEEP propose notamment la création d'un conseil à la vie collégienne.

La PEEP croit en l’école de la République, laïque, respectueuse de chacun qui permet à chaque élève de réussir. Cette école de la République ouverte aux parents, facilitera leur représentation.

Une Ecole sereine et protectrice

La PEEP est engagée auprès de la délégation de prévention et de lutte contre les violences scolaires, du Ministère.

Les représentants PEEP interviennent dans la prévention de toutes les violences scolaires et tous les sujets touchant à la santé des élèves par leur participation au sein des Comités d’éducation à la santé et à la citoyenneté.

La PEEP réaffirme que toutes les mesures doivent être prises afin d’écarter toute personne ayant une condamnation à caractère pédophile du contact des enfants. Ces dispositions doivent être bien étendues à tous les personnels travaillant au contact des enfants : les animateurs, les surveillants des collèges et lycées, les agents techniques…

 

Une Ecole numérique 

L’Ecole devra devenir numérique. L’intégration des nouvelles technologies dans les apprentissages, mais aussi dans la relation de l’Ecole avec son environnement, est un véritable changement de paradigme pour cette institution.

Nous militerons pour la création d’un enseignement du code informatique avec des enseignants spécialisés.

 

Une Ecole ouverte sur le monde, qui intègre et valorise les atouts de chacun 

Les élèves doivent pouvoir maîtriser deux langues vivantes à l’issue de leur scolarité. 

Face au handicap visible ou invisible des élèves, aux difficultés sociales ou économiques de leurs familles, l’École, vecteur de la cohésion sociale de notre Nation, doit permettre à tous ses élèves de réussir un parcours scolaire diplômant par capitalisation de réelles compétences.

 

Une Ecole qui mène à une insertion professionnelle réussie

La préoccupation des parents quant à l’avenir de leur enfant est exacerbée par les difficultés économiques. La qualification et l’employabilité sont une priorité, et les conditions doivent être créées pour faciliter la poursuite d’études choisies.

L’ouverture au monde de l’entreprise est essentielle pour tous les élèves, pour que leur orientation soit choisie et efficace, quelles que soient les formations suivies.

 

POUR UNE PLACE DES PARENTS DANS L’ÉCOLE

 

Nous nous investissons dans nos associations pour obtenir une évolution du système éducatif en adéquation avec les besoins de notre société. 

 

Grâce aux nouvelles technologies, les parents d’aujourd’hui sont habitués à la transparence de l’information et au dialogue. Ils sont aussi très attachés à la qualité de l’environnement de leurs enfants.

 

L’École doit renforcer sa proximité avec les familles et respecter la responsabilité de chacun

Pour aider leurs enfants à réussir, les parents attendent davantage de transparence et de dialogue de la part de l’Ecole. Ils souhaitent ne pas se sentir rejetés hors de l’Ecole et de ses prises de décisions concernant leurs enfants. La relation de l’Ecole avec eux ne doit plus être réduite à la résolution de problèmes et leurs compétences parentales doivent être reconnues.

Les équipes pédagogiques et les représentants de parents d’élèves doivent travailler ensemble pour tisser des relations de confiance.

L’Ecole doit être un lieu de vie, un lieu où les représentants de parents peuvent recevoir les autres parents. Il est nécessaire que dans chaque école et établissement, des espaces puissent être réservés aux parents. 

 

L’Éducation nationale doit reconnaître l’engagement et l’utilité des représentants de parents d’élèves dans le système éducatif

Nous nous investissons dans nos associations car nous savons que notre engagement est important pour permettre aux parents d’œuvrer à la réussite de leurs enfants.

Facilitateurs de communication et très souvent médiateurs, nous informons et formons les parents d’élèves. Nous apportons notre connaissance du système éducatif et la force de notre communauté pour les soutenir dans leur démarche d’accompagnement de leurs enfants.

C’est ce qui fait de nous, des acteurs incontournables à tous les niveaux du système éducatif et les interlocuteurs reconnus des collectivités territoriales.

Seule la création d’un véritable statut du parent délégué permettra aux responsables départementaux, académiques et nationaux de la PEEP d’accomplir pleinement leur engagement, en toute indépendance.

 

Les axes stratégiques de la PEEP 2016

 

La réforme des rythmes scolaires en primaire continuera à mobiliser les responsables PEEP qui participeront activement à l'évaluation mise en oeuvre par la PEEP. La PEEP demande que les écoles maternelles soient exclues de la réforme.

La PEEP appelle à une refonte de l'enseignement des langues vivantes notamment au collège, en intégrant des dispositifs comme les sections européennes. Elle milite pour l'enseignement d'une seconde langue dès la 6ème.

La PEEP se positionne pour une réforme ambitieuse des langues et contre "le volet Langue" de la réforme du collège.

Pour la PEEP, l'individualisation de l'apprentissage est un levier de la réussite pour tous.

Pour la PEEP, le travail personnel de l'élève qu'il soit en classe ou hors la classe est indispensable du CP à la terminale pour réussir dans ses apprentissages. A la maison, il permet sans conteste une implication des parents dans le suivi scolaire. L'Ecole doit présenter une panoplie de méthodes d'apprentissages à tous les élèves afin que chacun puisse trouver celle qui lui correspond.

La PEEP soutient l'enseignement professionnel, qui est une voie de réussite pour un grand nombre d'élèves. Elle mènera toutes actions afin de mieux valoriser ces voies de formations auprès des parents.

La PEEP demande le développement de dispositifs d'accompagnement des élèves au niveau des lycées et dans l'enseignement supérieur. La PEEP appelle à une réflexion sur l'affectation des étudiants dans les filières sous tension et milite pour une prise en compte du projet professionnel de l'étudiant comme axe majeur de toute procédure d'affectation et de sélection.

La PEEP demande la reconnaissance officielle de l'ensemble des travaux menés pour faciliter l'orientation des élèves, notamment grâce à l'organisation de ses conférences ouvertes à tous. Elle souhaite que ces initiatives soient soutenues et appuyés par l'Education nationale sur l'ensemble du territoire.

La PEEP voit une avancée avec l'officialisation du statut des parents mais réitère le besoin de réformer les élections scolaires en facilitant les votes électroniques et en incitant les établissements à intégrer ces élections dans toutes leurs communications faites aux familles à la rentrée.

La PEEP désire enfin qu'une réforme des conseils de classe, conseils d'administration et différents comités se mette en place pour transformer ces réunions en véritables moments d'échange et de construction avec les parents.